S'identifier - Contact
 

les partenaires d'Alice

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Bloc libre 1 (HTML)


 mois de l'ESS à Malakoff

participation sur inscription

  • webalice
  • Samedi 05/11/2016
  • 10:45
  • Lu 360 fois
  • Version imprimable

 

Communiqué de presse

 

Pour la première fois à Malakoff, dans le cadre du mois de l'Economie Sociale et solidaire , une économie qui a du sens, 3 scop,Sociétés coopératives et participatives (Alicecoop, euroscop, Exprimpress) , une société coopérative d’intérêt collectif (CASACO) cinq associations (AMIS et Mouvement de l'Economie Solidaire, Alice Guy production, la bourse du travail) une banque coopérative (la Caisse locale du Crédit Mutuel), la librairie Ilot page avec le soutien de la Chambre Régionale de l'Economie Sociale et solidaire et de la municipalité de Malakoff organisent :

 

17 Novembre de 19 à 21h, un débat sur Media et Economie Sociale et Solidaire  : une autre information économique est-elle possible ?

avec le groupe ESS du PCF

Fanelie.CARREY-CONTE élue au conseil Régional d'Ile de France

François Longerinas de la coopérative de formation de journaliste, EMI

Jean Philippe Milesy de l’Humanité

à la bourse du travail, 28 rue Victor-Hugo, Malakoff

 

 

20 novembre de 19h à 21h, projection du documentaire d'Alima Arouali Bakhta et ses filles suivi d'un débat sur : un autre regard sur «  l'immigration »

cinq soeurs : Aïcha, Malika, Rachida, Horia et Alima, filles de Bakhta et Abdenbi, ont quitté l’Algérie pour la France en 1948.Le film propose une réflexion sur la conquête menée par ces femmes pour être libres d’agir en tout indépendance, d’échapper au carcan de leur milieu, et de décider de leur propre vie.

Avec la participation (sollicitée) de l'association Africa de la Courneuve

à ATELIER ZINZOLIN: Au 32 rue Etienne Dolet à Malakoff

 

24 Novembre de 19h à 21h projection du documentaire de Denys Pinningre et Pierre Guiard-Schmidt Africascop

suivi d'un débat sur la coopération plus forte que la concurrence ?

le film présente trois coopératives de producteurs du Burkina Fasso: « Garage tous unis » à Ouagadougou : atelier de réparation mécanique ; « Cotrapal » à Bobo-Dioulasso : production de jus et de fruits séchés ; « Zern-Staaba » à Po : tissage et couture.

Débat avec : Alicecoop, Casaco Euroscop, Exprimpresse, la caisse locale du crédit Mutuel

à CASACO 6 avenue Jean Jaurès à Malakoff

 

contact :

François Bernard

Alicecoop 0667229379

alicecoop@free.fr

Facebook.com/ economie sociale et solidaire à Malakoff

http://www.lemois-ess.org


 Pourquoi et comment coopérer ?

  • webalice
  • Samedi 24/01/2015
  • 14:08
  • Lu 377 fois
  • Version imprimable

Formation: Economie sociale et solidaire

La coopération économique  entre les structures culturelles : 

        Pourquoi et comment coopérer ?

                          30 janvier 2015

 

Jour 1 : 21 nov 2014 “Salon de l’ESS à Massy ”

Jour 2: 30 janvier 2015 “ Outils pour construire un Pôle de coopération ”à La Friche, Viry-Chatillon

Jour 3 date à définir “ Echanges d’expériences avec des Pôles Territoriaux de coopération économique culturels (PTCE)

 

De nombreuses SCOP ou SCIC se créent dans les différents domaines de la création artistique. A l'occasion de l'appel à projet pour soutenir les PTCE (Pôle territoriaux de cooperation économique), lancé par le Ministère de l'ESS, 1/3 des projets lauréats avaient des objectifs culturels. Le Conseil Régional d'Ile de France développe un ambitieux projet de soutien aux entreprises culturelles, conscient  de  l'importance économique et humaine de la culture pour notre territoire.   Depuis 2000, des fédérations de ce secteur se sont liées à des chercheurs en sciences sociales pour réfléchir à leurs valeurs et à leurs pratiques : en quoi, et à quelles conditions les initiatives artistiques et culturelles relèvent-elles de l’économie solidaire ?

Nous proposons aux structures culturelles et artistiques en Essonne de s’associer dans une démarche de création d’un Pôle de coopération économique et culturelle . Pour la deuxiéme journée, nous vous proposons de nous retrouver à La Friche dans les locaux de l’Amin Théâtre pour échanger sur les outils favorisant la coopération : à travers la création d’une nouvelle association en Essonne , nous envisagerons les modes de gouvernance possibles , les objectifs, les modalités d’admission des membres, nous rédigerons un projet de statut et de charte de coopération à partir d’exemples de projets coopératifs en France .

Toutes les associations et entreprises intéressées par la demarche sont les bienvenues.

 

 

Une formation proposée par Marianne Films, conçue et animée par François Bernard, Consultant en économie solidaire et social, réalisateur multimédia (Alice coopératif Concept)

avec le soutien de la DRJSCS (programme Fond de développement de la vie associative).

 

………………………………………………………………………………

Public: adhérents, salariés des associations et entreprises de l’ESS

Condition : adhésion à Marianne films (10 €)

Infos et inscriptions: mariannefilms@gmail.com

 

RDV le 30 janvier 10h – 17h30  à La Friche -
42 rue de Ris-91170 Viry-Chatillon

http://www.amin-theatre.fr/fr/infos-pratiques/acces-2/


 Loi Hamon et politiques territoriales

les pôles territoriaux de coopération économique : un nouveau modèle économique ?

  • webalice
  • Lundi 25/11/2013
  • 13:19
  • Lu 455 fois
  • Version imprimable

Je participe à un débat sur la loi Hamon et les Pôles territoriaux de cooperation économique le 28 novembre dans l'Essonne
si par hasard vous êtes dans le quartier venez nous retrouver
à bientôt
François Bernard
La loi ESS en débat :

 

1/ Loi Hamon et politiques territoriales : quels effets de leviers possibles pour une économie sociale et solidaire réelle ?

 

2/ Zoom sur les pôles territoriaux de coopération économique : un nouveau modèle économique ?

En présence de :

 

KARINE MELTZER - Chargée de mission au Conseil National des Chambres Régionales de l’Économie Sociale et Solidaire (CNCRESS),

 

CHRISTIAN VALADOU - Directeur de l'Autre Entreprise, Président du Mouvement des entrepreneurs sociaux Aquitaine, Président d'Aquitaine Active,

 

SYLVIE MAYER - Co-animatrice d'Ap2E, coauteure du Guide de l'économie équitable avec Jean-Pierre Caldier,

 

FRANÇOIS BERNARD - Directeur d'Alice Coopératif Concept, Trésorier du Mouvement pour l'Economie Solidaire.

 

Débat animé par :

 

JEAN-PHILIPPE MILESY - Journaliste Politis/Rencontres sociales et consultant ESS

à partir de 19h00

 

Soirée sur la monnaie complémentaire du territoire : LE LAC

 

En présence de :

 

ETIENNE HAYEM - Consultant monnaies complémentaires

 

et les membres du comité de pilotage de la monnaie locale

 

RENSEIGNEMENTS : 06 88 91 88 3

LIEU

La Friche des Lacs de l’Essonne

 

42 rue de Ris

 

91170 Viry-Châtillon
en savoir plus
http://www.leslacsdelessonne.fr/index.php?option=com_content&view=section&layout=blog&id=14&Itemid=89


 STOP BELO MONTE !

URGENT - RASSEMBLEMENT CITOYEN LE 15/11 À PARIS

  • webalice
  • Lundi 11/11/2013
  • 13:29
  • Lu 575 fois
  • Version imprimable

 

Tous autour de la grande militante Antonia Melo (Movimento Xingu Vivo Para Sempre)
Paris / La Défense - vendredi 15 novembre 2013, dès 12h
Paris / ambassade du Brésil, à partir de 15h

 

Merci de confirmer votre venue au rassemblement
en vous inscrivant à notre évènement Facebook

CLIQUEZ ICI


Le barrage de Belo Monte a été déclaré illégal le 25 octobre 2013 par une décision de justice qui a exigé l'arrêt immédiat du chantier. L'administration de la présidente Dilma Rousseff a eu recours à une mesure d'Urgence Nationale (mise en place sous la dictature militaire pour faire face à des menaces graves, conflits armés, guerres civiles...) pour balayer d'un revers de la main cette décision tant attendue par les détracteurs du projet, qui suscite des levers de boucliers depuis plus de trente ans. Cet ultime camouflet prouve une fois de plus que les victimes actuelles ou futures de Belo Monte n'ont rien à attendre de dirigeants qui ne tiennent pas compte de la justice et de la Constitution de leur pays et encore moins des traités internationaux qu'il a ratifié.

En réaction, Planète Amazone et les bénévoles de l'initiative européenne Arrêtons l'Ecocide en Europe invitent toutes les organisations et militants soucieux de la préservation de l'environnement à s'unir pour un rassemblement citoyen le 15 novembre 2013, à Paris, autour d'Antonia Melo, la grande militante du Mouvement Xingu Vivant Pour Toujours (Movimento Xingu Vivo para Sempre).

 

Lire la suite sur raoni.com

 

»--§--«

 

[Vidéo] BERNARD LAVILLIERS renforce son soutien
au Cacique Raoni et aux peuples d'Amazonie


Photo extraite du film exclusif "Bernard Lavilliers auprès des peuples d'Amazonie"

 

Le chanteur français Bernard Lavilliers, déjà signataire de sa pétition contre le barrage de Belo Monte, réaffirme son soutien au Cacique Raoni Metuktire, célèbre chef indien de l'ethnie Kayapo au Brésil, et aux peuples d'Amazonie. Il devient, pour un an, le parrain de l'association Planète Amazone, qui relaye leurs actions en faveur de la préservation de la forêt amazonienne.

BERNARD LAVILLIERS parrain de Planète Amazone pour un an.

Ce parrainage est formalisé par la participation exceptionnelle de l'artiste à un film de sensibilisation (24') réalisé par Gert-Peter Bruch, 'Bernard Lavilliers auprès des peuples d'Amazonie'.

 

Lire la suite sur raoni.com

 

»--§--«

 

BELO SUN MINING
44 ORGANISATIONS DENONCENT L'IMPLANTATION DE LA PLUS GRANDE MINE D'OR DU BRESIL DANS LE SILLAGE DE BELO MONTE

 

Nous publions conjointement avec 44 organisations une lettre pour exprimer notre opposition à l'approbation d'exploitation minière de la compagnie canadienne Belo Sun.

L'entreprise veut installer la plus grande mine d'or au Brésil à quelques mètres de la « Grande Boucle » du fleuve Xingu, exactement là où le fleuve a son débit d'eau considérablement réduit à la suite de la construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte. Les communautés autochtones qui sont les plus directement touchées par le barrage vivent sur ce tronçon du Xingu, qui est également connu pour certaines espèces de poissons endémiques qui ne se reproduisent que là-bas.

 

Lire la suite sur raoni.com

 

»--§--«

 

/// "URGENCE AMAZONIE" : J'AGIS MAINTENANT ! ///
Je fais un don pour soutenir les actions de Planète Amazone*

 

Soutien aux actions du Cacique Raoni Metuktire et à la lutte des peuples indigènes du Xingú contre le barrage de Belo Monte

 

Planète Amazone travaille en étroite collaboration avec le plus célèbre représentant du peuple Kayapo, le Cacique Raoni Metuktire, connu dans le monde entier depuis un quart de siècle pour son combat visant à sauver la forêt amazonienne et ses peuples autochtones. A ses côtés, et auprès d'autres représentants indigènes, nous luttons contre la construction du barrage de Belo Monte, qui focalise, à juste titre, toutes les attentions tant il est annonciateur de la généralisation d'une stratégie désastreuse pour l'environnement et les droits des populations indigènes. Nous oeuvrons également pour favoriser la finalisation de la démarcation des terres Kayapos de Kapot Nhinore qui subissent d’incessantes invasions.

 

Planète Amazone est partenaire de l'Instituto Raoni, dont le Cacique Raoni est le président et administre le site www.raoni.com et la pétition internationale du Cacique Raoni contre le barrage de Belo Monte, qu'il héberge (le nombre de signataires de cette pétition est affiché sur la page d'accueil du site et sur celle du formulaire).

 


Cliquez ci-dessus ou envoyez un chèque
à l'ordre de Planète Amazone à l'adresse suivante :
Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.


Vous pouvez également, sous certaines conditions, faire un don par virement bancaire.
Infos : info@planeteamazone.org
_________________________________________

 

 

Vous pouvez faire un don en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous
ou envoyer un chèque à l'ordre de Planète Amazone à l'adresse suivante :
Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.

AGISSEZ MAINTENANT !
FAITES UN DON À PLANÈTE AMAZONE, MERCI

 

 

N'OUBLIEZ PAS LA PETITION...
http://raoni.com/signature-petition-contre-belo-monte.php

______________________________

»--§--«



*PLANÈTE AMAZONE est une association régie par la loi du 1er juillet 1901.

C'est une organisation non gouvernementale (ONG) dont le but principal est le soutien aux peuples autochtones, et plus particulièrement à ceux d'Amazonie, dans leur combat international contre la déforestation.

Les droits territoriaux des peuples autochtones, leur patrimoine, leurs savoirs culturels ainsi que leurs ressources vivrières sont au XXIe siècle, plus que jamais, lourdement impactés par la déforestation, qui contribue directement aux changements climatiques.

Planète Amazone à également pour vocation d'informer sur les causes, effets et conséquences de la destruction des forêts tropicales. Nos missions d'information et de lobying visent notamment à responsabiliser les citoyens sur leur participation passive à la la déforestation et à inciter les entreprises et responsables politiques à prendre des mesures pour que tout projet dépendant de leur autorité soit réalisé dans le respect de la préservation de l'environnement, des droits des peuples autochtones et plus généralement des droits de l'Homme.

Planète Amazone apporte son soutien aux initiatives visant à enrayer la déforestation et participe, dans cet objectif, à l'élaboration de propositions d'alternatives respectueuses de l'environnement et des droits de l'Homme.


Planète Amazone explore notamment les champs d'application suivants :

- elle promeut et veille au respect de la déclaration internationale des droits des peuples autochtones, de la Convention Internationale n°69 de l'OIT relative aux droits des peuples indigènes et tribaux et de toute autre loi, jurisprudence ou convention visant à garantir les droits des peuples autochtones et la préservation de l'environnement,

- elle favorise l'information juridique, politique, humanitaire, éducative et écologique au sujet des forêts tropicales et de leurs peuples auprès du public, des divers gouvernements, de l'ONU ainsi que des organisations gouvernementales et non gouvernementales,

- elle organise et participe à des manifestations culturelles, politiques et/ou médiatiques à caractère non violent,

- elle présente et monte le financement de projets en faveur des peuples autochtones des forêts tropicales selon leurs demandes, leurs besoins, et en partenariat avec eux.


Logo de l'association Planète Amazone


 Sauvons les militants de Greenpeace

  • webalice
  • Lundi 21/10/2013
  • 13:27
  • Lu 478 fois
  • Version imprimable


Chères amies, chers amis,

Ana Paula et 29 de ses coéquipiers de Greenpeace sont piégés en Russie pour avoir voulu préserver l’Arctique des forages offshore. Notre communauté pourrait les faire libérer en aidant Greenpeace à lancer une mobilisation mondiale qui cible les grands partenaires de la Russie. Rassemblons un million de signatures et offrons-leur la liberté. Signez et partagez:


Ana Paula est une Brésilienne de 31 ans qui voulait simplement protester pacifiquement contre les forages pétroliers russes dans l’océan Arctique. Aujourd’hui, elle est emprisonnée à Mourmansk avec ses 29 coéquipiers du navire de Greenpeace Arctic Sunrise, et aucune libération n’est en vue. Mais nous pouvons leur lancer à tous une bouée de sauvetage.

Les militants de Greenpeace, dont certains sont placés à l’isolement, sont menacés de quinze ans d’emprisonnement pour piraterie, une accusation montée de toutes pièces. Leur faute? Ils ont suspendu une banderole sur une plateforme pétrolière pour dénoncer le danger des forages offshore dans une des zones les plus belles et les plus fragiles du monde. De nombreux pays occidentaux les soutiennent déjà , mais aujourd’hui Ana Paula et Greenpeace demandent aux membres d’Avaaz de les aider à lancer une mobilisation véritablement mondiale.

Ensemble nous pouvons convaincre certains des plus grands partenaires politiques et commerciaux de la Russie -- le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud et l'Union Européenne -- d'intervenir. Signez la pétition et rassemblons un million de signatures pour libérer les trente prisonniers de l'Arctique. Lorsque nous aurons atteint ce nombre, nous projetterons leur visage sur des bâtiments célèbres dans des pays-clés afin que la presse ne les oublie pas:

{LINK}

La sœur d’Ana Paula dit d’elle que « à bien des égards, ma sœur est une Brésilienne typique : bavarde, sociable et pleine de vie. C’est aussi une passionnée de la nature, qu’elle défend depuis toute petite même si elle doit se mettre en danger pour cela. »

Ana Paula et ses coéquipiers pourraient perdre 15 années de leur vie pour avoir tenté d’accrocher une banderole sur une plateforme pétrolière de Gazprom, la première en son genre dans l’Arctique. C’est une très violente attaque contre les défenseurs de l’environnement: si Greenpeace cherche à stopper l’exploitation pétrolière dans l’Arctique, c’est pour protéger le dernier grand sanctuaire sauvage de la planète, où des marées noires seraient quasiment impossibles à nettoyer.

Greenpeace a engagé des avocats de haut niveau, qui soulignent que les trente militants ont été arrêtés dans les eaux internationales et que la Russie viole le droit international de la mer. Mais être du bon côté de la loi ne suffira pas à leur faire regagner la liberté et leur destin pourrait être scellé cette semaine. Sauf si communauté internationale fait comprendre à la Russie qu’elle ne se taira pas face à ce scandale.

Avaaz compte énormément de membres et sympathisants dans ces pays-clés pour la Russie -- 5 mil lions rien qu'au Brésil! Si nous nous y mettons tous pour rassembler un million de signatures, les membres d'Avaaz au Brésil, en Afrique du Sud, en Inde et dans l'Union Européenne pourront encore accentuer la pression. Signez la pétition pour atteindre un million de signatures et faire libérer les 30 prisonniers de l'Arctique:

{LINK}

Ces trente militants sont assez courageux pour aller affronter les géants pétroliers dans l’un des derniers sanctuaires écologiques de la planète. Leur bravoure est la raison des intimidations et des musèlements qu’ils subissent. Notre communauté soutient depuis longtemps les militants du monde entier. Libérons aujourd’hui les trente militants de Greenpeace.

Avec espoir et détermination,

Jamie, Alex, Emma, Marie, Lisa, Iain, Ricken, et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS :

Russie: Greenpeace n'avait jamais pensé à une accusation de piraterie (RTBF)
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_russie-greenpeace-n-avait-jamais-pense-a-une-accusation-de-piraterie?id=8110062

Piraterie : "La douteuse inculpation des militants de Greenpeace" (Le Monde.fr)
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/02/piraterie-la-douteuse-inculpation-des-militants-de-greenpeace_3488366_3244.html

Le knout contre Greenpeace, une Russie d'un autre âge (Le Monde.fr)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/09/le-knout-contre-greenpeace-une-russie-d-un-autre-age_3492458_3232.html

Arctic Sunrise : qu’en disent les experts ? (Greenpeace)
http://energie-climat.greenpeace.fr/arctic-sunrise-quen-disent-les-experts

Les Pays-Bas veulent libérer les militants Greenpeace détenus en Russie (LCI.fr)
http://videos.tf1.fr/infos/2013/les-pays-bas-veulent-liberer-les-militants-greenpeace-detenus-8288358.html


 Appel pour des Etats généraux du Pouvoir Citoyen

Réussir la mutation de nos sociétés

  • webalice
  • Mardi 01/10/2013
  • 16:32
  • Lu 409 fois
  • Version imprimable

Appel pour des

         Etats généraux du Pouvoir Citoyen

                Réussir la mutation de nos sociétés

 

Pourquoi ?

Notre société est en panne de vision. Chômage de masse, démesure financière, précarité, inégalités sociales et discriminations, gaspillage des ressources naturelles, urgence climatique, confiscation du pouvoir et des richesses par une oligarchie, déficit démocratique… L’avenir que l’on nous prépare fait croître les peurs et les crispations. Il nourrit des courants autoritaires et xénophobes qui se développent dangereusement en France et dans toute l’Europe.

Citoyen-e-s engagé-e-s individuellement et/ou collectivement, un constat nous réunit : nous ne voulons plus de cette vision désenchantée du monde. Nous savons qu’un autre avenir est possible.

 

Comment ?

Notre société traverse une mutation qui ne sera réussie que si elle est portée par une mobilisation citoyenne d’envergure. Voilà pourquoi nous lançons un appel pour la tenue d'Etats Généraux du Pouvoir Citoyen.

 

Qui ?

Cet appel s'adresse à vous, femmes et hommes prêt-e-s à se mobiliser, à s’entraider, à coopérer  et co-construire la France de demain. Une France où les générations futures pourront vraiment partager la liberté, l’égalité, la fraternité.

Nous sommes nombreux et différents, mais convaincus que nos différences sont autant de richesse et d’opportunités d’échange et de dialogue, de rencontres et de convivialité.

Ces Etats Généraux seront portés par les forces vives de notre société qui souhaitent faire de la politique autrement et réussir cette transformation.

 

Avec quels objectifs : 3 axes majeurs

·  Permettre une prise de conscience sur l’interdépendance des trois dettes, financière, sociale et écologique afin de favoriser la mobilisation face à la gravité de la situation.

·  Mettre en lumière et valoriser les initiatives citoyennes qui aujourd’hui, partout en France, proposent des solutions et des alternatives à cette crise de la démocratie, en alliant justice sociale, esprit d’entreprise, solidarité, créativité et sobriété heureuse.

·  Réunir une « société civique » en rassemblant tous les acteurs qui partagent le même sentiment d’urgence et la même volonté d’agir ensemble pour construire le monde que nous voulons pour nous et les générations futures, qu’ils viennent de la société civile, du monde politique, de l’entreprise ou des médias.

 

Sous quelles formes ?

Ces Etats Généraux prendront la forme d’une démarche rassemblant les énergies créatives et festives ; chacun pourra contribuer concrètement aux initiatives déjà en place, en proposer d’autres. Ensemble nous voulons peser très fortement auprès des instances locales, régionales et nationales, politiques et économiques, au fur et à mesure de l’agenda public : échéances électorales, conférence sociale de juin 2014 et conférence Climat de fin 2015…

Nous voulons valoriser nos convergences, nous voulons débattre sereinement de nos désaccords. Nous voulons proposer une vision positive et réaliste du monde de demain et nous y engager avec détermination. Le défi est considérable. C’est ensemble que nous le relèverons !

 

organisé par Pacte Civique, Club de Budapest, Newmanity, Tao Village, Colibris, Collectif Roosevelt, Labo de l’ESS, Dialogues en Humanité, Collectif Richesses, Collectif de la transition

La bourse du travail

12 octobre 2013 à 09:30 à 17:00
Visitez le Blog des EG PC : egpouvoir-citoyen.org


 l'Arterie propose le festival des ames vagabondes

le mercredi 2, jeudi 3, vendredi 4 Octobre 2013 à 21h.

  • webalice
  • Vendredi 27/09/2013
  • 10:35
  • Lu 480 fois
  • Version imprimable

Venus de tous les horizons, les artistes de L'Arterie apportent une forte identité à notre association. Celle du voyage vers l'inconnu qui enrichit les âmes vagabondes.

Ils sont grecs, maliens, mongoles et ont voyagé à travers le monde avec comme objectif : le partage de leurs cultures et de leurs origines. Aucune frontière ne les a empêchés de vivre la musique, la danse, la culture de l’autre.

Ces trois jours seront l’occasion de découvrir les principaux axes de notre association : le partage des cultures et la mixité.

Le Festival aura lieu au Théâtre de la Reine Blanche, 2 bis passage ruelle, 75018 Paris.

Métro La Chapelle

le mercredi 2, jeudi 3, vendredi 4 Octobre 2013 à 21h.

SOUTENIR LE PROJET =>
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/origine-vagabonde-musique-du-monde



PREVENTES :
inscrivez-vous => contact.larterie@gmail.com

Plein tarif : 18e - tarif réduit : 13
e
Infos et réservations :
http://www.reineblanche.com/informations-pratiques/reservations/




>>> Mercredi 2 octobre : ASKIANOS et l'Académie de danse PARTHENON
ASKIANOS est le seul groupe de musique à proposer un programme de musiques crétoises en France, et représente ainsi la diaspora crétoise.
Les orchestres crétois sont principalement composés d’un joueur de lyre et de luth; ce qui fait la particularité d’ASKIANOS, c’est le santour qui apporte une couleur unique à la musique traditionnelle crétoise, car c’est un instrument qui jusqu’à présent n’avait jamais été utilisé.
Ouverts à tous styles musicaux, ils veillent à garder une musique crétoise traditionnelle tout en y mettant leurs propres couleurs et personnalités musicales, ils seront accompagnés des danseurs du Parthénon, qui font voyager les danses grecques à travers le monde d'Athènes à Las Vegas

>>> Jeudi 3 octobre : YESUN ET UBIK
Le répertoire de YESUN est basé sur les mélodies de danses mongoles. Chantées ou jouées, celles-ci sont simples et entraînantes, la musique est très accentuée, et garde un rythme régulier tout au long du morceau. Bujee et Ganaa, deux musiciennes spécialisées dans la musique traditionnelle mongole, vous feront découvrir ces sonorités grâce à leur morin khuur et tovchuur et seront rejointes par UBIK pour une deuxième partie.

UB°K est une rencontre entre trois musiciens, trois univers, trois visions qui se percutent et s’entremêlent, faisant émerger un nouvel espace sonore composite. On entend souvent parler de "couleur musicale" dans un morceau ou une voix; ils vont invitent à les suivre dans un paysage frappé de belles couleurs franches, aux harmonies surprenantes. Vivez avec eux une expérience unique et troublante, un voyage dans des terres tout à la fois familières et inconnues, où se côtoient des pièces tirées du Moyen-Age occidental, d’autres appartenant à la tradition des régions de l’Altaï, ainsi que des compositions modernes.

>>> Vendredi 4 octobre : NANOU COUL ET TAMAALA
NANOU COUL chante depuis l'âge de huit ans. Elle commence sa carrière comme chanteuse soliste dans son quartier natal de Saladié à Bamako, puis participe ensuite à toutes les Biennales Artistiques Culturelles du Mali, de 1984 à 90. En 1993, elle sort son premier album, Tiéba.
En 1994, Les Aigles du Mali ont suivi, puis en 1998 Yébalifô et en 99 Maliba. La particularité de cette chanteuse est qu'elle chante en bambara et en soninké. Ses thèmes se rapportent aux enfants, à l'éducation et aux femmes.
TAMAALA naît quand Stéphane Rodot tombe sous le charme cette grande chanteuse malienne.
Au fil des rencontres, une nouvelle formation se crée avec les doigts magiques de Michel Gentils à la guitare à douze cordes, les solos aériens d’Awa Kouyaté (choeurs+danse), Moussa Diabaté au balafon (ex de l’ensemble instrumental du Mali), Andra Kouyaté au ngoni, Ibrahima Diabaté au dunun et Stéphane Rodot au djembé.
Ils vous feront découvrir les répertoires Bambara et Soninké du Mali.

Venus de tous les horizons, les artistes de L'Arterie apportent une forte identité à notre association. Celle du voyage vers l'inconnu qui enrichit les âmes vagabondes.

Ils sont grecs, maliens, mongoles et ont voyagé à travers le monde avec comme objectif : le partage de leurs cultures et de leurs origines. Aucune frontière ne les a empêchés de vivre la musique, la danse, la culture de l’autre.

Ces trois jours seront l’occasion de découvrir les principaux axes de notre association : le partage des cultures et la mixité.

Le Festival aura lieu au Théâtre de la Reine Blanche, 2 bis passage ruelle, 75018 Paris.

Métro La Chapelle

le mercredi 2, jeudi 3, vendredi 4 Octobre 2013 à 21h.

SOUTENIR LE PROJET =>
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/origine-vagabonde-musique-du-monde



PREVENTES :
inscrivez-vous => contact.larterie@gmail.com

Plein tarif : 18e - tarif réduit : 13
e
Infos et réservations :
http://www.reineblanche.com/informations-pratiques/reservations/




>>> Mercredi 2 octobre : ASKIANOS et l'Académie de danse PARTHENON
ASKIANOS est le seul groupe de musique à proposer un programme de musiques crétoises en France, et représente ainsi la diaspora crétoise.
Les orchestres crétois sont principalement composés d’un joueur de lyre et de luth; ce qui fait la particularité d’ASKIANOS, c’est le santour qui apporte une couleur unique à la musique traditionnelle crétoise, car c’est un instrument qui jusqu’à présent n’avait jamais été utilisé.
Ouverts à tous styles musicaux, ils veillent à garder une musique crétoise traditionnelle tout en y mettant leurs propres couleurs et personnalités musicales, ils seront accompagnés des danseurs du Parthénon, qui font voyager les danses grecques à travers le monde d'Athènes à Las Vegas

>>> Jeudi 3 octobre : YESUN ET UBIK
Le répertoire de YESUN est basé sur les mélodies de danses mongoles. Chantées ou jouées, celles-ci sont simples et entraînantes, la musique est très accentuée, et garde un rythme régulier tout au long du morceau. Bujee et Ganaa, deux musiciennes spécialisées dans la musique traditionnelle mongole, vous feront découvrir ces sonorités grâce à leur morin khuur et tovchuur et seront rejointes par UBIK pour une deuxième partie.

UB°K est une rencontre entre trois musiciens, trois univers, trois visions qui se percutent et s’entremêlent, faisant émerger un nouvel espace sonore composite. On entend souvent parler de "couleur musicale" dans un morceau ou une voix; ils vont invitent à les suivre dans un paysage frappé de belles couleurs franches, aux harmonies surprenantes. Vivez avec eux une expérience unique et troublante, un voyage dans des terres tout à la fois familières et inconnues, où se côtoient des pièces tirées du Moyen-Age occidental, d’autres appartenant à la tradition des régions de l’Altaï, ainsi que des compositions modernes.

>>> Vendredi 4 octobre : NANOU COUL ET TAMAALA
NANOU COUL chante depuis l'âge de huit ans. Elle commence sa carrière comme chanteuse soliste dans son quartier natal de Saladié à Bamako, puis participe ensuite à toutes les Biennales Artistiques Culturelles du Mali, de 1984 à 90. En 1993, elle sort son premier album, Tiéba.
En 1994, Les Aigles du Mali ont suivi, puis en 1998 Yébalifô et en 99 Maliba. La particularité de cette chanteuse est qu'elle chante en bambara et en soninké. Ses thèmes se rapportent aux enfants, à l'éducation et aux femmes.
TAMAALA naît quand Stéphane Rodot tombe sous le charme cette grande chanteuse malienne.
Au fil des rencontres, une nouvelle formation se crée avec les doigts magiques de Michel Gentils à la guitare à douze cordes, les solos aériens d’Awa Kouyaté (choeurs+danse), Moussa Diabaté au balafon (ex de l’ensemble instrumental du Mali), Andra Kouyaté au ngoni, Ibrahima Diabaté au dunun et Stéphane Rodot au djembé.
Ils vous feront découvrir les répertoires Bambara et Soninké du Mali.


 « VIOL : la honte doit changer de camp ! »

  • webalice
  • Samedi 27/11/2010
  • 12:13
  • Lu 856 fois
  • Version imprimable

 


 

« VIOL : la honte doit changer de camp ! »


Chaque année en France des dizaines de milliers de femmes sont violées. Aucun de ces crimes ne constitue un cas isolé : le viol est un fait social, une marque que les relations femmes-hommes restent profondément inégalitaires dans notre société. Pour lutter contre cette situation, rappeler ces faits importants et permettre que la honte dont souffrent les victimes de viol change de camp, trois associations (le Collectif féministe contre le viol, Mix-Cité et Osez le féminisme) lancent une pétition nationale.

 

Plus d’une centaine de personnalités soutiennent cette campagne. Elle a été officiellement lancée le mercredi 24 novembre lors d’une conférence de presse.

 

Lors de cette conférence de presse, en présence de quelques unes des personnalités, ont été rendus publics :

  • Le manifeste signé par les personnalités et la pétition qui sera mise en ligne
  • L’affiche de la campagne
  • La liste des personnalités signataires
  • Un film de sensibilisation réalisé par Patric Jean et Frédérique Rollet (en présence des réalisateurs)

 

Le 25 novembre des dizaines de militantes và la rencontre du public partout en France pour porter le message et les enjoindre à signer la pétition.

 

Le 25 novembre, la honte change de camp !

 

 

RDV à partir du 24 novembre sur http://www.contreleviol.fr


Plus d'articles :